< 01-2018 >
DiLuMaMeJeVeSa
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Les Brèves


05/12/2009

Les vaccins anti-papillomavirus

Deux vaccins assurant une protection partielle contre les infections à papillomavirus humains sont actuellement commercialisés dans le monde.

Gardasil R (Sanofi Pasteur MSD, West Point PA Etats Unis) est un vaccin quadrivalent assurant une protection contre les papillomavirus des génotypes 6, 11, 16 et18.

Cervarix R (GlaxoSmithKline, Rixensart, Belgique), plus récemment mis sur le marché est un vaccin bivalent protégeant contre les HPV à Haut Risque (HPV HR) de type 16 et 18 et contenant un adjuvant (AS04) susceptible d’augmenter l’immunogénicité.

La posologie et le mode d'administration sont voisines. Le schéma recommandé de la primovaccination comporte 3 doses administrées dans les 6 premiers mois, la voie d’injection est intra musculaire.

La durée de la protection et la nécessité d’une dose de rappel n’ont pas encore été totalement établies. Il semblerait que l’immunité diminue au-delà de 5 ans.

La vaccination anti HPV actuelle ne remplace pas le dépistage régulier par frottis des lésions du col de l’utérus ni les précautions à prendre contre l’exposition aux MST. En effet, comme pour tout vaccin, une réponse immunitaire protectrice peut ne pas être obtenue chez tous les sujets vaccinés. Par ailleurs, les deux vaccins protègent seulement contre deux des HPV-HR, les types 16 et 18 qui sont responsables de 70 % des cancers du col utérin. Or d’autres types de HPV oncogènes peuvent être responsables du cancer du col de l’utérus. Par conséquent le dépistage cytologique des lésions précancéreuses du col de l’utérus reste primordial et doit se faire selon les recommandations locales en vigueur.

Agenda

Les dernières Brèves

Mélanome malin métastatique : survie amélioré avec l’ipilimumab

PROJET DE PLATE FORME DE PATHOLOGIE MOLECULAIRE LIBERALE

Cryopréservation des tissus, cellules et liquides biologiques issus du soin.

Les inhibiteurs de la voie de signalisation Hedgehog : un espoir de thérapie ciblée contre certains cancers...

Contact | Mentions légales