< 12-2017 >
DiLuMaMeJeVeSa
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Lexique

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  


ABCES

Lésion inflammatoire constituée par un foyer circonscrit de nécrose tissulaire suppurée. Corrélats : Inflammation purulente, pus, phlegmon.
Au sens strict : abcès dont l`évolution n'est pas accompagnée des signes cliniques de l'inflammation aiguë. En pratique, ne s'emploie que pour désigner l'abcès froid tuberculeux c'est à dire une accumulation de caséum ramolli provenant d'une nécrose locale ou ayant migré à partir d'un foyer situé à distance.

ADAPTATION

Transformations morphologiques observables dans une cellule ou un tissu qui modifient leurs propriétés fonctionnelles en réponse à un stimulus pathogène ou physiologique.

ADENOCARCINOME

Tumeur maligne dont la structure reproduit de façon plus ou moins fidèle et reconnaissable celle d'un épithélium glandulaire, quel que soit le siège de développement : muqueuse ou glande exocrine ou endocrine

ADENOFIBROME

Tumeur bénigne comportant à la fois une prolifération d'un épithélium glandulaire et une prolifération de tissu conjonctif

ADENOME

Tumeur bénigne constituée par la prolifération d'un épithélium glandulaire dans une muqueuse ou une glande exocrine ou endocrine.

ADENOMYOME

TUMEUR BÉNIGNE comportant à la fois une prolifération d`un épithélium glandulaire et une prolifération de tissu musculaire lisse.

ADENOMYOSE

Terme désignant l'endométriose utérine (localisation de tissu endométrial normal dans le muscle utérin)

AGENESIE

Absence complète d`un organe, liée à l`absence de son ébauche embryonnaire. (Corrélats : APLASIE)

AMYLOIDE

Terme qualifiant un ensemble de substances de nature protéique ou glyco-protéique et de composition chimique complexe et variable, ayant en commun :
- un aspect ÉOSINOPHILE homogène après coloration par l'HÉMATÉÏNE ÉOSINE,
- des affinités tinctoriales particulières (Rouge Congo, Thioflavine T, Violet de Paris),
- un aspect microfibri1laire en microscopie électronique,
- une structure moléculaire de type bêta.

AMYLOSE OU AMYLOIDOSE

Terme générique regroupant les états pathologiques variés et disparates, au cours desquels se dépose, dans les tissus, une des substances AMYLOÏDES.Le dépôt peut être localisé ou généralisé.

ANAPLASIE

Degré extrême de l`indifférenciation morphologique. Corrélat : CANCER INDIFFÉRENCIÉ

ANATOMIE PATHOLOGIQUE

Discipline médicale qui comporte l`étude de toutes les lésions observables. Cette étude se fait actuellement à 3 niveaux :
1. Etude macroscopique (examen à l`oeil nu).
2. Etude histologique et cytologique au microscope optique.
3. Etudes particulières faisant appel à toutes les techniques de la biologie cellulaire (immunohistochimie en paraffine ou en congélation, microscopie électronique, immunocytochimie, histoenzymo1ogie).
• Cette étude a pour but :
a. D`établir un diagnostic.
b. De rechercher une étiologie.
c. De préciser le pronostic.
d. De juger éventuellement de l`effet bénéfique ou néfaste des thérapeutiques.

ANGIOMATOSE

Maladie généralement héréditaire caractérisée par la présence d`ANGIOMES multiples ou d`ANGIOMES volumineux systématisés à un territoire précis de l`organisme.
Corrélats : PHACOMATOSE.

ANGIOME

TUMEUR BÉNIGNE constituée par la prolifération de divers types de vaisseaux. La plupart des angiomes sont des HAMARTOMES et non des TUMEURS vraies.

ANGIOSARCOME

Terme qualifiant les différentes variétés de SARCOMES constitués par la prolifération de structures vasculaires sanguines et lymphatiques plus ou moins reconnaissables.

ANHISTE

Adjectif qualifiant les images microscopiques dont l`analyse ne montre aucune structure tissulaire reconnaissable. Il s`applique aux dépôts intra tissulaires de substances comme l’AMYLOÏDE et aux tissus dont la structure a été détruite au cours d`un phénomène de nécrose, comme le CASÉUM.

ANISOCARYOSE

Inégalité de taille des noyaux au sein d`une population cellulaire, observée sur une préparation histologique ou cytologique donnée.

APLASIE

1. Absence d`un organe provoquée par l`absence de développement de son ébauche embryonnaire. Exemple : aplasie surrénalienne. (Corrélats : HYPOPLASIE. AGÉNÉSIE),
2. Par extension: arrêt transitoire ou définitif de la multiplication cellulaire dans un tissu qui devrait normalement se renouveler en permanence. Exemple : aplasie médullaire sanguine.

APOPTOSE

• Apoptose (ou mort cellulaire programmée). Forme de mort cellulaire active, à l’opposé de la nécrose, caractérisée par une fragmentation de l’ADN dès les étapes initiales.

ARTERIOSCLEROSE

Variété de DYSTROPHIE des artères se traduisant par l`induration de leur paroi.

ATHEROME

Présence, au sein de l`intima des artères, d`une plage de NÉCROSE particulière (bouillie athéromateuse) riche en lipides. C`est une des lésions de l`athérosclérose.

ATHEROSCLEROSE

Définition de l`O.M.S., 1954. L’association variable de remaniements de l`intima des grosses et moyennes artères, consistant en une accumulation segmentaire de lipides, de glucides complexes, de sang et de produits sanguins, de tissu fibreux et de dépôts calcaires, le tout accompagné de modifications de la médial.

ATRESIE

Variété d`APLASIE consistant en l`absence de développement de la lumière d`un organe creux avec. Éventuellement, absence de certains segments de cet organe.

ATROPHIE CELLULAIRE

Diminution réversible de la masse d`une cellule habituellement liée à une diminution de son activité. Elle se traduit morphologiquement par une réduction de taille et éventuellement par la disparition de constituants normaux de la cellule (vacuoles lipidiques, myofibrilles, etc.)

ATROPHIE TISSULAIRE

Diminution de la masse d`un tissu liée à l`atrophie des cellules qui le composent. En principe le nombre de ces cellules reste normal et l`état est réversible

AUTOLYSE

Autodestruction cellulaire ou tissulaire. Exemples : autolyse post-mortem, autolyse par défaut de fixation.

AUTOPSIE

Synonyme de NÉCROPSIE. Examen anatomopathologique pratiqué sur un cadavre dans le but de préciser les lésions responsables des symptômes observés, d`établir les causes médiates ou immédiates de la mort, de juger des effets des traitements appliqués. L`autopsie peut également permettre le prélèvement d`organes destinés à être greffés. L`exploitation statistique des résultats d`autopsies fournit des renseignements épidémiologiques irremplaçables. L`autopsie médico-légale effectuée par un médecin commis par l`autorité judiciaire ne peut être pratiquée qu`à la requête de celle-ci. Elle a pour buts. D’établir les causes et les circonstances des décès suspects. Cette technique a pratiquement disparu, ne sont faites que les autopsies médico-légales (du fait du coût, pénurie de pathologiste, désintérêt des cliniciens devant l’imagerie par scanner, IRM etc.)

Agenda

Les dernières Brèves

Mélanome malin métastatique : survie amélioré avec l’ipilimumab

PROJET DE PLATE FORME DE PATHOLOGIE MOLECULAIRE LIBERALE

Cryopréservation des tissus, cellules et liquides biologiques issus du soin.

Les inhibiteurs de la voie de signalisation Hedgehog : un espoir de thérapie ciblée contre certains cancers...

Contact | Mentions légales