< 01-2018 >
DiLuMaMeJeVeSa
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Lexique

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  


OEDEME

C'est le gonflement d'un organe ou d'un tissu dû à une accumulation ou un excès intratissulaire de liquides dans le milieu interstitiel. L'œdème peut être dû à de nombreuses causes.


OEDEME DE QUINCKE

Oedème immunoallergique du larynx parfois létal par mécanismeasphyxique secondaire à un oedème massif de la muqueuse. En macroscopie il existe un oedème majeur de la luette, des cordes vocales et des bandes ventriculaires.L'histologie est peu spécifique : oedème, mastocytes incomplètement dégranulés et périvasculite non nécrosante. Le diagnostic de certitude est biologique par dosage sérique des tryptases, IgE (totales et spécifiques), histamine qui sont très au dessus des valeurs normales. De nombreux facteurs peuvent être en cause : médicaments ;;etc; ne jamais oublier une toxicomanie à l'héroïne du fait des agents coupants.

OEDEME IMMUNO-ALLERGIQUE

Voir oedème de Quincke

ORGANOIDE

Lorsqu’une architecture est reconnaissable dans une prolifération tissulaire (en général bénigne), la lésion est qualifiée d`organoïde. Ex. : l`aspect organoïde de l`ostéome ostéoïde contraste avec l`architecture désordonnée de l` ostéoblastome.

OSTEOGENE

Qui engendre du tissu osseux; appartient à la définition même de.l`ostéosarcome, sarcome ostéogène. On dit aussi très légitimement squelettogène s`il engendre du tissu cartilagineux et du tissu osseux.

OSTEOIDE

Tissu pré-osseux, non encore calcifié, normalement élaboré par les ostéoblastes. Les ostéoblastes des formes hyperactives de la maladie de Paget ou de l`ostéomalacie élaborent en quantité plus ou moins abondante un tissu pré-osseux, ostéoïde, qui restera pour une grande part non calcifié. Au contraire dans un cal de fracture en voie de consolidation le tissu ostéoïde évolue normalement vers la calcification.

OSTEOLYSE

Destruction du tissu osseux; normalement la destruction osseuse est l`œuvre des ostéoclastes ; volumineuses cellules plurinucléées qui sécrètent une phosphatase acide. Pour certaines tumeurs, d`autres modes de destruction osseuse ont été évoqués.

OSTEOSCLEROSE

Densification soit de l`os spongieux par épaississement des travées aux dépens des espaces médullaires, soit de l`os haversien par apposition de lamelles concentriques aux dépens du canal de Havers et du canal médullaire avec éventuellement participation du périoste. Cette ostéosclérose peut aboutir à un os marmoréen, à une ostéopétrose, os particulièrement fragile.

Agenda

Les dernières Brèves

Mélanome malin métastatique : survie amélioré avec l’ipilimumab

PROJET DE PLATE FORME DE PATHOLOGIE MOLECULAIRE LIBERALE

Cryopréservation des tissus, cellules et liquides biologiques issus du soin.

Les inhibiteurs de la voie de signalisation Hedgehog : un espoir de thérapie ciblée contre certains cancers...

Contact | Mentions légales