< 11-2019 >
DiLuMaMeJeVeSa
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Classification


Retour

Colon

ADENOCARCINOME LIBERKUHNIEN


Generalités
L'adénocarcinome x_colorectal est le cancer le plus fréquent, tous sexes confondus. Il survient généralement après l'âge de 45 ans et chez un patient sur deux après l'âge de 60 ans.
 

L'adénocarcinome lieberkuhnien est la forme histologique la plus fréquente. Il s'agit d'une prolifération infiltrante de tubes ou de glandes dont le revêtement apparait cylindrique et basophile, avec pluristratification, atypies cytonucléaires et mitoses, ressemblant aux glandes de Lieberkuhn constituant la muqueuse norrmale du colon. Selon la persistance d'une architecture glandulaire, le degré d'anaplasie cellulaire et l'importance de la mucisécrétion, on distingue des formes bien, moyennement ou peu différenciées.

Le pathologiste doit mentionner un éventuel contingent colloïde muqueux et le quantifier en % par rapport à l'ensemble de la tumeur étant donné son incidence sur le pronostic. De même, il devra signaler la présence d'emboles vasculaires.

Ce cancer peut survenir en muqueuse saine dans environ 20% des cas ou bien se développer sur un adénome (polype adénomateux) préexistant (dans 80% des cas).

Il existe des cancers héréditaires autosomiques
  1. - Polypose adénomateuse familiale : PAF < 1 %  des cancers x_colorectaux
  2. - Cancers x_colorectaux héréditaires sans polypose = Syndrome de Lynch (= HNPCC : hereditary non polyposis colon cancer) =1-5% des cancers x_colorectaux. Pour faire le diagnostic de ce syndrome il faut 3 critères :
    •              - Au moins 3 sujets dans une famille sont atteints d`un cancer x_colorectal dont l`un uni aux deux autres par un lien du premier degré.
    •              - Chez un des malades, le diagnostic est porté avant 50 ans.
    •              - Deux générations successives sont atteintes.


 


pas de div

 Gène
% cas +
gène APC (adenomatous polyposis coli)
muté dans 40 à 70 % des cas
oncogène k-ras
muté dans 50 % des cas
gène DCC
altéré dans 70 % des cas
gène P53
muté dans 50 % des cas

 

Agenda

Les dernières Brèves

Mélanome malin métastatique : survie amélioré avec l’ipilimumab

PROJET DE PLATE FORME DE PATHOLOGIE MOLECULAIRE LIBERALE

Cryopréservation des tissus, cellules et liquides biologiques issus du soin.

Les inhibiteurs de la voie de signalisation Hedgehog : un espoir de thérapie ciblée contre certains cancers...

Contact | Mentions légales